Santé, sécurité sociale et mutuelle

La sécurité sociale permet aux étudiants étrangers de bénéficier d’une couverture sociale pendant leurs études en France. Pour augmenter le montant des remboursements de leurs frais de santé, ils peuvent souscrire une complémentaire santé ou mutuelle.

Comment consulter un médecin ?

Il existe au sein mêmes des universités un service de santé : le Service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé (SUMPPS). Vous pourrez y consulter un médecin. Certaines consultations sont gratuites, notamment pour la contraception, les dépistages, la vaccination, la nutrition ou encore le suivi psychologique.

Vous pouvez aussi trouver les coordonnées d’un médecin et prendre rendez-vous en ligne avec lui sur le site doctolib.fr

Si vous avez des questions sur la sexualité, sur les relations amoureuses ou sur les moyens de contraception, adressez-vous au Planning familial, association qui propose des consultations gratuites et confidentielles. Les femmes peuvent notamment s’y faire prescrire un moyen de contraception qui leur convient et obtenir la pilule du lendemain en cas de besoin. Le Planning familial dispose d’antennes partout en France.

 

Voici les numéros indispensables à connaître :
112, c’est le numéro européen d’urgence,
15, c’est le numéro du SAMU (Service d’Aide Médicale Urgente),
18, c’est le numéro des Pompiers,
Et 36 24 c’est un numéro d’urgence pour qu’un médecin se déplace chez vous si vous êtes trop malade pour bouger. C’est un service qui est valable 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

Comment bénéficier d'une couverture sociale?

Dans le cadre du projet de loi relatif à l’orientation et à réussite des étudiants, une réforme du système de protection sociale étudiante est en cours (juin 2018). Une phase de transition est à prévoir sur la période 2018/2019.
A terme, tous les étudiants étrangers non-européens seront rattachés au régime général de la sécurité sociale ; les étudiants européens continueront d’être couverts par leur carte européenne d’assurance maladie s’ils en ont une.

Vous êtes un étudiant européen

Vous n’avez aucune démarche à accomplir si vous avez une  carte européenne d’assurance maladie : vous continuez à l’utilisez pour avoir accès à des soins en France. Vous êtes déjà assuré quelle que soit la date à laquelle vous vous êtes inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur français.

Vous êtes concernés si vous avez la nationalité d’un pays de l’Union Européenne, de l’Islande, du Lichtenstein, de la Norvège ou de la Suisse.
 

Vous êtes un étudiant non-européen, déjà inscrit en France pour l’année 2017/18

  • A la rentrée 2018

Vous n’avez aucune démarche à accomplir : vous restez sous le même régime. Vous serez gérés par la même mutuelle étudiante, celle à laquelle vous avez souscrit au moment de votre inscription dans un établissement en 2017. Vous n’avez pas la possibilité d’en changer pendant l’année 2018/19.

  • A la rentrée 2019

Vous n’aurez aucune démarche à accomplir : vous serez automatiquement affilié au régime général-de la sécurité sociale française.

 

Vous êtes un étudiant non-européen et vous arriverez en France à la rentrée 2018 ou plus tard.

 

Nos conseils

 

Puis-je bénéficier de la carte européenne d’assurance maladie (CEAM)?

Les étudiants ayant la nationalité d'un pays de l'union Européenne, de l'Islande, du Lichtenstein, de la Norvège ou de la Suisse ont la possibilité d'avoir une carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Ils n’ont donc pas besoin de s’inscrire à la sécurité sociale française. Cette carte doit être demandée dans son pays d’origine. 
La carte européenne d'assurance maladie donne accès aux soins en France. 

Comment se faire rembourser ses frais de santé ?

C’est la sécurité sociale puis votre mutuelle (si vous en avez une) qui vous rembourseront vos frais de santé. Pour suivre vos remboursements et obtenir de nombreuses informations, créez votre compte sur ameli.fr

 

Image
ameli santé assurance maladie

Comment souscrire à une mutuelle?

Le choix de souscrire à une mutuelle qui vous permettra de compléter vos remboursements de santé est libre. Ce n’est pas obligatoire mais fortement recommandé.

C’est à vous d’entreprendre les démarches. Demandez d’abord un devis et comparez les offres Vous pouvez le faire auprès :

  • Des traditionnelles mutuelles étudiantes
  • Des compagnies d’assurance
  • Des banques

Notre conseil : 

Vérifiez bien que la mutuelle que vous choisirez vous propose une responsabilité civile valable pour votre vie privée et votre vie étudiante. Cela vous permettra d’être couvert sur votre lieu d’études et votre lieu de stage.

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir