Les petites subtilités de la langue française

langue français compréhension

Le français est une langue riche, vivante et pleine de subtilités. Celui qu’on apprend à l’école ou qu’on utilise à l’écrit diffère bien souvent de celui qu’on parle tous les jours, en France ou à l’autre bout du monde.

Les subtiles différences entre français écrit et parlé

Grammaire, faux amis, orthographe… apprendre le français peut sembler compliqué. Et les choses se corsent quand on passe de la théorie à la pratique car le français parlé diffère du français écrit.

Mais les Français eux-mêmes ne maîtrisent pas toutes les subtilités de leur langue et pardonnent facilement les maladresses et les erreurs.

 

Les expressions imagées de la langue française

Les Français utilisent beaucoup d’expressions imagées qui peuvent être déconcertantes. Faites-les vous expliquer et vous finirez par prendre plaisir à les utiliser.

Avec des expressions comme « poser un lapin », « donner sa langue au chat » ou « décrocher la lune », la langue française ne manque pas d’imagination.

 

Accents locaux et expressions régionales

Les habitants des différentes régions françaises ont un accent plus ou moins marqué.

La langue est la même, mais la prononciation des mots ou les intonations changent. Au début, c’est un peu compliqué, surtout si votre interlocuteur parle vite. Pas d’inquiétude, on s’y fait vite.

 

 

Et il n’y a pas que les accents qui changent. Chaque région possède également un vocabulaire et des expressions locales spécifiques, parfois venus de la langue régionale.

 

  • Un pain au chocolat devient une chocolatine au sud de la Loire.
  • Un sac en plastique devient une poche dans le grand ouest.
  • Un crayon à papier devient un crayon de bois dans le Nord et un crayon gris en Bretagne.

Le français dans le monde

Il n’y a pas qu’en France qu’on parle français. Chaque pays francophone apporte son lot supplémentaire de subtilités à la langue française. Ainsi, les Belges et les Suisses utilisent « octante » ou « nonante » à la place de « quatre-vingts » et « quatre-vingt-dix ».

Au Québec, on parle d’un char » plutôt que d’une voiture.

Et quand les mots ont un sens différent dans deux pays, les conversations peuvent devenir assez drôles.

 

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir