Plan Science Ouverte : rendre accessibles les résultats de la recherche publique

Chercheurs, Institutionnel

Dans son Plan national pour la science ouverte, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, a annoncé le 4 juillet l’obligation d’avoir accès aux publications et aux données issues de recherches financées sur fonds publics.

« La science est un bien commun que nous devons partager le plus largement possible ». C’est en ces termes que la ministre a présenté un Plan national pour la science ouverte, doté de 5,4 millions d'euros la 1ère année (et de 3,4 millions d'euros par an) qui va permettre de diffuser largement des publications et des données de recherche qui, jusque là, restaient stockées dans des bases de données fermées.

S’appuyant sur le développement numérique, cet accès ouvert a notamment pour objectifs :

  • de faire sortir la recherche de son cadre habituel et d’augmenter son efficacité en la rendant notamment plus transparente et d’accès universel ;
  • de démocratiser l’accès aux savoirs et de favoriser les avancées scientifiques et l’innovation, les progrès économiques et sociaux, en France mais aussi dans les pays développés et dans les pays en développement.

Le Plan national pour la science ouverte, qui répond aux engagements internationaux de la France, a pour but de faire en sorte que 100% des publications scientifiques françaises soient à terme en accès ouvert.

Ce plan ambitieux place ainsi la recherche française au cœur d’un mouvement mondial d’ouverture de données et de transparence de l’action publique. Il est construit sur trois axes majeurs :

  • généraliser l'accès ouvert aux publications ;
  • structurer et ouvrir les données de la recherche ;
  • s'inscrire dans une dynamique durable, européenne et internationale.

 

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir
Publié le : 10/07/2018 à 11:47
Mis à jour le : 10/07/2018 à 12:02