Discours d'Emmanuel Macron sur l'intelligence artificielle au sommet AI For Humanity
Emmanuel Macron présente son plan pour faire de la France un acteur majeur dans le secteur de l'intelligence artificielle au Sommet "AI for Humanity" (Paris, 30 mars 2018)
@Etienne Laurent/ Pool via Reuters

Plan national sur l’intelligence artificielle : doublement de la formation en IA

L'Etat investira 1,5 milliards d'euros pour notamment doubler le nombre d'étudiants formés à l'intelligence artificielle. 

Plan national sur l’intelligence artificielle : doublement de la formation en IA

« Nous devons faire un effort tout particulier sur la formation ». Telle est la première décision que vient d’annoncer Emmanuel Macron dans son discours sur « l’intelligence artificielle au service de l’humain », au Collège de France le 30 mars dernier, pour présenter un dispositif destiné à faire de la France un acteur majeur dans le secteur de l’intelligence artificielle (IA).

L'effort national pour l'intelligence artificielle s’élèvera ainsi à 1,5 milliard d'euros. Il sera coordonné par l'Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA), en lien avec d’autres organismes de recherche et les universités, avec pour objectif concret de doubler la formation en IA.

L’enjeu de la formation

Pour le Président, c’est clair : « Le premier enjeu de l'intelligence artificielle à l'échelle mondiale ce sera celui des talents ». Et le Président de préciser que la France doublera « le nombre d'étudiants formés à l'intelligence artificielle, depuis la licence jusqu'au doctorat en passant par les formations professionnelles courtes » et que les financements qui correspondent à ce doublement seront prévus. 

Au-delà de cette annonce, et dans le droit fil du rapport que lui a remis le mathématicien Cédric Villani, le Président a fixé d’autres objectifs généraux :

  • le développement de la recherche,
  • l’ouverture des données
  • une réflexion sur l’éthique de l’IA et sa place dans la société.

Mais c’est bien la recherche et la formation qui devraient être les principaux acteurs et bénéficiaires de ce plan puisque la France doit se situer dans « l’excellence de la formation et de la recherche », comme l’a évoqué à plusieurs reprises le Président de la République.

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir
Publié le : 23/04/2018 à 17:50
Mis à jour le : 23/04/2018 à 18:13