Nuit européenne des chercheurs : le 28 septembre, une nuit pour se raconter des histoires !

Tout public

Se raconter des histoires, c’est cette année le thème et le but de la 14ème édition de la Nuit européenne des chercheurs. 340 villes européennes, dont 12 françaises, sont concernées par cette manifestation originale organisée le vendredi 28 septembre.

Initiée par la Commission européenne et soutenue par les ministères chargés de l’enseignement supérieur et de la culture, la Nuit européenne des chercheurs a pour but de provoquer la rencontre et le dialogue entre chercheurs et grand public. En 2018, cette soirée festive et conviviale place l’art narratif au premier plan.

Le récit comme mode de transmission des connaissances

Transmettre des connaissances, c’est en quelque sorte raconter une histoire. Raconter la science et la recherche, dire des histoires de sciences, dévoiler des histoires de chercheures ou de chercheurs, ce sont des façons de faire qui devraient toucher le plus grand nombre.

Grâce à des récits et des contes, mais aussi des animations (jeux, mises en scène, scénarios, énigmes), les chercheurs vont essayer d’impliquer leur public, d’éveiller leur curiosité et, pourquoi pas, de les passionner pour leurs travaux !

Douze villes organisatrices

Organisée dans une douzaine de villes (Albi, Angers, Besançon, Bordeaux, Brest, Dijon, Le Mans, Limoges, Marseille, Paris, Saint-Denis de la Réunion, Toulouse), la Nuit européenne des chercheurs est partout différente. Selon les choix des organisateurs, les lieux sont multiples : universités, laboratoires, musées, lieux publics…

A noter que le thème choisi cette année invite particulièrement les chercheurs en sciences humaines et sociales (langue et littérature, histoire, art et archéologie, patrimoine) à participer à l’événement.

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir
Publié le : 25/09/2018 à 10:45
Mis à jour le : 26/09/2018 à 15:08