Programme Hubert Curien Maimonide 2019

PHC Maimonide
PHC Maimonide

Maïmonide est le Partenariat Hubert Curien franco-israélien. Il est mis en œuvre en France par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), et dans le pays partenaire par le Ministère de la Science et de la Technologie israélien (MOST).

Les appels à candidatures de ce programme sont lancés sur un rythme annuel.

Date limite de dépôt des dossiers de candidature : 30/08/2018

 

Image
Logo MAE MESR

Important : cette page présente les informations spécifiques à ce programme. Pour les informations communes à tous les PHC gérés par Campus France (présentation, critères de sélection, contacts...), reportez-vous à la page de présentation générale.

L'appel à proposition israélien en version anglaise Maimonide 2019 est disponible ici.
The English Israeli version Maimonide 2019 is available here.
 

Types de projets concernés

L'objectif de ce programme est de développer les échanges scientifiques et technologiques d'excellence entre laboratoires des deux pays, en favorisant les nouvelles coopérations et la participation de jeunes chercheurs et doctorants.

Les projets soumis doivent obligatoirement s’inscrire dans l’une des thématiques suivantes :

       1. Agriculture numérique en production végétale et animale

              Les projets bilatéraux sont attendus dans les domaines suivants :

  • Les sources de données en quantité massive, ainsi que le développement et l’utilisation de nouveaux capteurs, à la fois en télédétection, en proxidétection ou avec des capteurs implantés ;
  • Le machine learning, l’intelligence artificielle et le deep learning liés à l’agriculture. En effet, des volumes de données massifs impliquent le besoin de redéfinir les méthodes et les paradigmes d’analyse des données ;
  • L'automatisation avancée et la robotique en agriculture ; Les systèmes agricoles d’aide à la décision basés sur de nouvelles sources de données, par exemple le crowdsourcing, les images Sentinel, l’internet des objets, etc. ;
  • La transition numérique dans l’agriculture qui devra répondre aux défis et aux attentes engendrés par la diversité des productions agricoles et des modèles agricoles. Elle doit également contribuer au renforcement des performances économiques, environnementales et sociales. La transition vers une agriculture numérique durable nécessitera également un engagement en matière d’éducation, de formation et de conseil.

        2.  Sûreté de l’information: « théorie, pratique & Applications »

 

Conditions d'éligibilité des équipes

L'appel à candidatures est ouvert aux chercheurs titulaires des laboratoires de recherche rattachés à des établissements d'enseignement supérieur ou à des organismes de recherche.

Les entreprises peuvent participer au projet, dès lors qu’elles sont associées à un partenaire académique.

Les projets ayant déjà bénéficié d'un soutien dans le cadre de ce programme ne sont pas recevables pour une nouvelle candidature immédiatement après leur achèvement. Les nouvelles collaborations seront dans tous les cas prioritaires.

Seuls les dossiers de candidature co-déposés par les chercheurs partenaires auprès des instances responsables du programme dans leur pays respectif sont déclarés recevables. Les chercheurs français doivent s'en assurer auprès de leur partenaire. Il est très important de noter que les documents demandés par les deux pays sont différents et ne peuvent ainsi pas être dupliqués tels quels.

 

Critères d'évaluation des projets

Qualité scientifique du projet et des équipes.

Originalité et caractère innovant du projet.

Participation active et mobilité de jeunes chercheurs, en particulier doctorants ou post-doctorants. Un séjour de 3 à 6 mois d’un jeune chercheur israélien en France sera apprécié, et réciproquement.  

Intérêt de la coopération et complémentarité des équipes françaises et étrangères.

Importance (quantitative, si pertinent) du problème abordé et de l’impact potentiel de l’approche proposée pour le résoudre. Les propositions devraient aborder ces questions explicitement et fournir autant de preuves que possible.

Clarté et qualité de la proposition (présentation du sujet, définition des objectifs de recherche, présentation de la méthodologie de recherche et programme de travail détaillé).

Faisabilité du projet de recherche.

Applicabilité pratique des résultats attendus de la recherche.   

 

Comité de sélection des projets

Les projets éligibles font l’objet d’une évaluation scientifique séparée par chacune des deux parties. Les instances des deux pays se réunissent ensuite pour confronter les évaluations et décider conjointement du soutien accordé aux projets sélectionnés.

Pour la partie française, la Mission Europe et International pour la Recherche, l’Innovation et l’Enseignement supérieur (MEIRIES) du MESRI assure l'évaluation scientifique des dossiers.

Pour la partie israélienne, des experts désignés par le MOST assurent l’évaluation scientifique des dossiers. 

 

Modalités de fonctionnement

La durée des projets est de deux années.

L'enveloppe globale du programme est de 480 000 € pour la partie française (et 480 000 € pour la partie israélienne) pour 6 projets sélectionnés. 

Le financement est accordé sur une base annuelle, pour deux années consécutives.

Il doit être impérativement consommé entre le 1er janvier et le 31 décembre de l'année concernée et ne peut être reporté sur l'exercice suivant.

Pour les 2 années de vie des projets, l'enveloppe allouée par an à chacun des 6 projets sélectionnés sera de 40 000 € au maximum :

  • 20 000 € seront versés par le MESRI sous forme de subventions aux établissements dont dépendent les laboratoires et seront libres d'utilisation (salaires, matériel, etc.).
  • 20 000 € provenant du MEAE, gérés par Campus France, seront utilisés pour la mobilité des chercheurs, ainsi qu’un appui logistique, consistant en l'achat de petits équipements et l'organisation de colloques dans la limite de 20 % des frais déjà engagés sur l’enveloppe MEAE.Tout autre financement nécessaire à la mise en œuvre des projets conjoints devra être assuré par les moyens propres des laboratoires partenaires ou par d'autres sources.

Le renouvellement des crédits pour la seconde année est subordonné à :

  • Une consommation optimale des financements accordés pour la 1ère année.
  • La soumission d’un rapport d’étape mentionnant les résultats scientifiques obtenus et les collaborations effectuées entre les équipes des deux pays (1 page en format libre).
  • La rédaction d’un bilan financier des actions menées ou programmées avant la fin de l'année civile et d’un budget prévisionnel pour la deuxième année du projet.

Le rapport d’étape, le bilan financier et le budget prévisionnel doivent être envoyés avant le 15 novembre de la 1ere année à l'ambassade de France (cf. contact pour le programme ci-dessous).

Dépenses éligibles

Les moyens accordés par la France couvrent exclusivement le paiement des indemnités de séjour des chercheurs partenaires en France, le paiement des indemnités de séjour des chercheurs de l’équipe française en Israël et les voyages des chercheurs de l’équipe française en Israël :

  • indemnités de séjour pour le chercheur étranger en France : 160 EUR/jour pour un chercheur titulaire, 70 EUR/jour pour un post-doctorant et 65 EUR/jour pour un doctorant.
  • indemnités de séjour pour le chercheur français en Israël: 160 EUR/jour pour un chercheur titulaire, 70 EUR/jour pour un post-doctorant et 65 EUR/jour pour un doctorant.
  • voyages du chercheur français en Israël : remboursement sur frais réels dans la limite de 1 000 EUR par aller-retour.

Les moyens accordés par le pays partenaire couvrent exclusivement les voyages des chercheurs partenaires en France :

  • voyages du chercheur étranger en France : remboursement dans la limite prévue par le partenaire.

L'appui logistique couvre les frais d'utilisation de services communs de mesure, les produits consommables liés à la recherche, le petit matériel (<500 €/unité) à hauteur de 4 000 € maximum par an - les frais engagés pour l’appui logistique ne peuvent cependant pas dépasser 20% de l’ensemble des frais engagés -. Sont exclus les logiciels et  leur licence, les biens amortissables, le matériel de bureau, le matériel informatique et multimédia, les fournitures administratives, les frais de secrétariat et de communication, les dépenses de carburant. Par extension, l'appui logistique peut inclure :

  • des frais d'organisation ou de co-organisation en France ou en Israël de colloques par les équipes françaises et/ou les équipes partenaires israéliennes hors dépenses d'acheminement, hébergement et restauration des participants des colloques non membres des équipes françaises et israéliennes partenaires de projet.
  • les frais de participation dûment justifiée par l'intérêt des travaux en cours  à des colloques organisés en dehors de la France ou d'Israël (dépenses d'inscription, acheminement, hébergement et restauration).
  • des frais engagés pour la publication des travaux réalisés et enregistrés mentionnant l'appui des ministères.

Les commandes sont effectuées DIRECTEMENT et UNIQUEMENT par Campus France. Les livraisons sont effectuées uniquement en France.    

Propriété intellectuelle

Il appartient aux responsables de projets de prendre toutes les dispositions utiles quant à la protection de la propriété intellectuelle.

Lire attentivement le document ci-joint, relatif aux bonnes pratiques portant notamment sur les règles de propriété intellectuelle. Le dépôt du projet inclut, de fait, l'adhésion, par toutes les parties, à ces règles.
 

Suivi des projets

  • Un « Status seminar » ou Séminaire de restitution se tiendra en Israël en novembre 2020. Les chercheurs Français et leurs homologues devront s’y retrouver pour présenter les avancées de leur projet devant un public scientifique et un comité d’experts – la participation à ce séminaire étant à prendre en compte dans le budget MEAE de la deuxième année du programme.
  • Un rapport final est exigé au plus tard trois mois après la fin des projets.
  • Les responsables français de projets doivent impérativement utiliser le modèle de rapport téléchargeable et l'attacher à leur dossier en ligne dans ce délai.
  • Ce rapport est également à envoyer à l'ambassade de France dans le même délai (cf. contact pour le programme).
  • Les publications rédigées dans le cadre de ce projet devront porter mention du soutien accordé par le MEAE le MESRI.
     

Modalités pratiques de soumission d’un projet

Avant toute demande d'information, nous vous invitons à consulter la page des questions les plus fréquemment posées « FAQ et contact ».

 

  • Date limite de co-dépôt des dossiers de candidature : 30 août 2018
  • Diffusion des résultats : décembre 2018
  • Début des projets : janvier 2019
     

Candidater

Les porteurs de projets sont invités à déposer leur dossier par anticipation afin d'éviter que des aléas techniques ne viennent compromettre le dépôt de leur candidature dans les délais impartis.

Les dossiers peuvent être saisis en français ou en anglais.

Consulter les modalités de saisie en ligne des dossiers de candidature.

Pour des raisons d’ordre technique, lors de la saisi en ligne du budget prévisionnel du projet par la partie française (onglet « Budget »), le budget correspondant à la subvention versée par le MESRI (pour les salaires, le matériel, etc.) devra être renseigné dans la catégorie « Appui logistique et autres ». Ce budget sera reprécisé avec les lauréats une fois les résultats de l’appel à candidatures annoncés. Il est fortement recommandé de joindre au dossier de candidature français le dossier co-déposé par les chercheurs partenaires.

 

 

Gérer ses mobilités

Pour chaque mobilité, le chef de projet français doit remplir une fiche d'engagement et adresser le dossier complet minimum 3 semaines avant le départ du chercheur, à l’adresse courriel figurant au verso de chaque fiche d'engagement 

Pour chaque mobilité de chercheurs le chef de projet français doit également communiquer une copie de la fiche d'engagement à l'Ambassade de France.
 

Contacts pour le programme

Pour la partie française
 

M. Sebastien LINDEN, 
Attaché de coopération Scientifique et Universitaire,
Ambassade de France, Tel-Aviv.
Tél. : +972 (0)3 796 80 39
Mél :  s.linden@ambfr-il.org

M. Etienne CHARBIT   
Chargé de mission Scientifique,
Ambassade de France, Tel-Aviv.
Tél. : +972 (0)3 796 80 41
Mél : e.charbit@ambfr-il.org

Pour la gestion de l’appel
Campus France - Gestion PHC
28 rue de la Grange-aux-Belles
75010 PARIS
Mél : extranet@campusfrance.org

 Pour le partenaire

Mr. Avi ANATI

Deputy Director General for Planning & Control
Ministry of Science and Technology and Space
P.O. Box 49100
Jerusalem 91490
Tél. : 02 – 5411170/3
Fax : 02-5823030
Mél : avi@most.gov.il

Mrs Claire LEVATON
Division for International Relations
Ministry of Science and Technology and Space
P.O. Box 49100
Jerusalem 91490
Tél. : 02 – 5411170/3
Fax : 02-5823030
Mél : claire@most.gov.il
Site : http://www.most.gov.il/

 

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir