groupe étudiants heureux bibliothèque

La France, une destination toujours très attractive pour les étudiants étrangers

Tout public

La France est le 4ème pays le plus attractif pour les étudiants en mobilité internationale – après les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie et devant l’Allemagne - et le 1er pays d’accueil non anglophone.

La France a accueilli 325 000 étudiants étrangers en 2016 (dont 52% de femmes), un chiffre en hausse de 12.2% en 5 ans. 

La France confirme sa position de destination attractive 

  • La France se place en 4ème position des pays d'accueil des étudiants internationaux, derrière les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie et devant l’Allemagne.
  • La France est la 1ère destination non-anglophone choisie par les étudiants en mobilité internationale

L’Europe confirme sa place de premier continent d’accueil des étudiants internationaux notamment d’Afrique mais d’autres régions du monde déploient des stratégies parfois offensives pour accueillir ces derniers. Le classement des pays d’accueil et d’origine varie et les principaux pays se trouvent aujourd’hui challengés par d’autres pays au dynamisme certain comme les Pays-Bas, la Turquie, l’Arabie saoudite, la Chine et la Russie.

Retrouvez l'ensemble des données de la mobilité étudiante par pays d’accueil et d’origine, par région du monde et toutes les tendances pour les années à venir dans les Chiffres Clés de la mobilité internationale publiés par Campus France. 

Une nouvelle donne pour le marché de l'enseignement supérieur

De nouveaux acteurs émergent :

  • La Russie, avec une progression de 50 % en cinq ans, s’impose ainsi parmi les principaux pays d’accueil et talonne désormais l’Allemagne et la France.
  • De même, la Chine, grâce à sa politique du « Rêve chinois », enregistre une progression de 75 % en cinq ans de sa mobilité entrante pour se situer désormais à la 8e place des pays d’accueil.
  • L’Arabie saoudite, dotée d’un programme de bourses islamiques, passe de la 30e à la 13e place avec une croissance de 170 %. 
  • Les Pays-Bas ont triplé leur nombre d’étudiants accueillis en cinq ans grâce à la mise en place de plus de 2 000 formations en anglais et passe ainsi de la 27e à la 11e place.
  • La Turquie affiche une très importante augmentation de sa mobilité entrante (+179 % sur la même période) grâce à une ambitieuse politique d’attractivité.

Une nouvelle dynamique pour la France

La France sous l’impulsion du Président de la République a la volonté de renforcer les coopérations, d’attirer plus d’étudiants et de chercheurs étrangers, et de mieux les accueillir. Dans cette optique, la confirmation de la pérennisation des bourses de mobilité est une excellente nouvelle.

La France ouverte au monde accueille des étudiants de tous les continents :

  • 45% des étudiants étrangers sont originaires d’Afrique,
  • 19% originaires de l’Union Européenne,
  • 16% d’Asie-Océanie,
  • 9% d’Amérique
  • 4% du Moyen-Orient.

L’excellence et la renommée du système d’enseignement supérieur français sont les premiers atouts pour attirer les étudiants étrangers.

Face à des pays qui accroissent leurs investissements et conduisent des politiques d’attractivité offensives notamment par le biais de programmes de bourses, mais aussi face à des pays leaders aujourd’hui challengés - les États-Unis du président Trump, le Royaume-Uni dans le contexte du Brexit, l’Australie confrontée au ralentissement de la croissance de la mobilité sortante chinoise - la France, dotée d’une stratégie et d’atouts importants, pourrait bénéficier de ces évolutions pour réaffirmer son attractivité sur le marché mondial de la mobilité.

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir
Publié le : 12/04/2018 à 14:59
Mis à jour le : 13/04/2018 à 11:50