note aefe campus

Etudiants étrangers du réseau AEFE : un vivier d'excellence

Étudiants, Institutionnel

Pour la première fois et grâce aux données statistiques fournies par l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger), Campus France propose une photographie de la mobilité étudiante des bacheliers étrangers issus de ce réseau.

Un vivier d'excellence formé à la française

En 2016, 15 249 lycéens à travers le monde ont obtenu le baccalauréat à l’issue de leurs études au sein des établissements du réseau AEFE, dont 9 457 étudiants étrangers. Le niveau académique des bacheliers AEFE est très élevé : le taux de réussite au baccalauréat est de 97%, dont 75% avec une mention. C’est ce vivier d’excellence que les établissements d’enseignement supérieur français apprécient particulièrement et souhaitent accueillir.

Une population mobile, la France plébiscitée

En 2016-2017, 55% de ces bacheliers étrangers ont décidé de poursuivre leurs études en mobilité internationale. La France reste de loin la destination privilégiée : 67% des bacheliers étrangers en mobilité internationale ont choisi la France cette année-là.

Préparer son baccalauréat dans les établissements de l’AEFE est un formidable catalyseur pour la mobilité d’études post-bac vers la France. Concrètement, le baccalauréat AEFE multiplie par 13 la probabilité qu’un étudiant international choisisse la France comme destination d’études.

Une orientation marquée vers des filières sélectives

Pour leur première année d’études supérieures, les bacheliers étrangers du réseau AEFE choisissent de manière marquée des filières sélectives. Outre les 57% qui choisissent l’université, 14% sont inscrits en classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE), 7,5% en formation d’ingénieurs, 6% en écoles de commerce, 3% en instituts d’études politiques (IEP) et 2% en écoles d’architecture, des taux bien supérieurs à ceux observés chez l’ensemble des étudiants étrangers en France.

Ces observations sont d’autant plus remarquables qu’elles ne tiennent compte que de la seule mobilité à bac+1, les données sur la mobilité différée vers la France (niveau Master ou Doctorat) n’étant pas recensées.

Des disparités géographiques marquées

Ce bilan positif pour la mobilité étudiante entrante et l’attractivité de l’enseignement supérieur français doit cependant être nuancé : l’analyse des destinations d’études choisies par les bacheliers révèlent de fortes disparités en fonction des zones géographiques d’origine.

  • Le continent africain est le principal vivier de bacheliers étrangers AEFE en mobilité vers la France. Le taux de mobilité y est particulièrement élevé ainsi que la proportion des étudiants choisissant la France (75%).
  • À l’inverse, l’Amérique du Nord, le Moyen-Orient et l’Europe restent les zones où la mobilité et l’arbitrage en faveur de la France chez les étudiants mobiles restent les plus faibles.

 

 

Tous les détails de la mobilité étudiante des bacheliers du réseau AEFE dont disponibles dans la note Campus France "les étudiants étrangers du réseau AEFE, un vivier d'excellence pour l'enseignement supérieur français" (note n°55 - juin 2018)

 

Suivez les grandes étapes pour venir étudier en France

Découvrir
Publié le : 03/07/2018 à 11:42
Mis à jour le : 03/07/2018 à 12:26