Voyager et découvrir d’autres cultures en travaillant : le visa « vacances- travail »

Venir en France au titre du programme « vacances-travail »

Ce programme s’adresse à un public de jeunes gens de 18 à 30 ans et désireux de s’expatrier, durant une durée maximale d’un an, à des fins touristique et culturelle dans l’un des pays partenaires, en ayant la possibilité de travailler sur place pour compléter leurs moyens financiers. En effet, ils doivent disposer des ressources financières nécessaires pour subvenir à leurs besoins au début de leur séjour, ces ressources étant fixées entre les pays partenaires lors des négociations des Accords.

Les jeunes doivent solliciter auprès du consulat un visa de long séjour temporaire (VLS/T) d'une durée d'un an maximum. Le séjour en France ne peut pas être prolongé (sauf si l'accord le précise : c'est le cas uniquement pour les Canadiens).

Le cadre de ce programme est précisé, de manière réciproque, par un accord bilatéral que la France a conclu avec treize pays ou territoires (à ce jour) : Japon, Nouvelle Zélande, Australie, Canada, Corée du Sud, Russie, Argentine, Hong Kong, Taïwan, Uruguay, Chili, Colombie et Mexique (depuis le 1erseptembre 2016).  Par ailleurs, un accord qui devrait bientôt entrer en vigueur, a été signé avec le Brésil en 2013.

Il faut se rendre sur le site de l’Ambassade de France de chacun des pays partenaires pour connaitre les modalités exactes de l’accord conclu sur le visa Vacances-travail.

Visa de circulation

Alumni : revenir en France pour de courtes périodes

Les anciens étudiants ayant obtenu un diplôme de l’enseignement supérieur au moins égal au Master ou un diplôme de niveau équivalent ont la possibilité, sous certaines conditions, de se voir délivrer des visas de circulation d’une durée maximale de 5 ans.

Un visa de circulation est un visa particulier de court séjour Schengen présentant les caractéristiques suivantes :

  • mention "CIRCULATION" sur la vignette
  • valide un nombre illimité d’entrées dans l’espace Schengen,
  • la durée de validité varie entre un an et cinq ans mais n’autorise, dans l’espace Schengen, que des séjours dont le cumul ne peut pas dépasser 90 jours par période de 180 jours.

NB : Vous êtes ancien étudiant étranger, hommes ou femmes d’affaires, n’hésitez pas à le demander car de plus en plus de consulats le délivrent, conformément aux instructions relatives aux mesures de facilitations pour les démarches des étudiants internationaux et des alumni.