de fortes évolutions pour la France qui recule en 4e position des pays d’accueil

Avec 291 383 étudiants en mobilité Erasmus, en 2014-2015 (+ 53% en 5 ans et +7% en un an), les derniers chiffres publiés par la Commission européenne font apparaitre de fortes évolutions pour la France qui, en 5 ans, recule de deux places comme pays d’accueil mais devient pour la première fois le premier pays d’origine.

A la suite de la publication fin 2016 par l’Unesco des chiffres de la mobilité mondiale diplômante, la Commission européenne vient de publier les chiffres de la mobilité Erasmus, dans la plupart des cas non diplômante. Il en ressort que la France, 4e pays d’accueil en mobilité étudiante mondiale, recule également en mobilité Erasmus au profit de l’Allemagne et du Royaume-Uni. Les derniers chiffres de la Commission européenne montrent en effet que la France est désormais 4e derrière l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume-Uni. A l’inverse, la France passe en première position des pays d’origine, juste devant l’Allemagne.

La France passe en 4e position des pays d’accueil

L’Espagne reste largement en tête des pays d’accueil, en accueillant 42 537 étudiants soit 15% du total des étudiants en mobilité. Depuis 5 ans, l’Espagne garde une nette avance sur ses principaux concurrents.

La France qui était le deuxième pays d’accueil en 2010-2011 est désormais passée à la 4e place en accueillant  29 558 étudiants Erasmus en mobilité. En 5 ans la France a progressé de 28% et accueille 10% du total des étudiants en mobilité Erasmus.

En progressant de 72% depuis 5 ans, l’Allemagne, avec 32 871 étudiants accueillis, et le Royaume-Uni, avec 30 183, progressent nettement et prennent respectivement la 2e et la 3e place des pays d’accueil.

La Pologne, depuis 2011-12, et la Belgique, pour la première fois cette année, font leur apparition dans le top 10 des pays d’accueil respectivement à la 6e et à la 9e place.

La France, premier pays d’origine

En 2014-15, pour la première fois, la France devient le 1er pays d’origine des étudiants Erasmus en mobilité avec 39 985 étudiants (+55% en 5 ans, 14% du total des étudiants Erasmus en mobilité).

L’Allemagne talonne la France avec 39 719 étudiants en mobilité sortante (+58% en 5 ans, 14% du total). L’Espagne perd sa première place de pays d’origine et passe en 3e position (36 842 étudiants, + 17% en 5 ans, 13% du total).

L’Italie reste le 4e pays d’origine avec 31 051 étudiants en mobilité (+57% en 5 ans, 11% du total), loin devant la Pologne qui, avec 16 735 étudiants Erasmus en mobilité (+45% en 5 ans, 6% du total), est désormais le 5e pays d’origine.

Enfin, les Pays Bas (+108% vs 2010) et la Turquie (+63% vs 2010) progressent notablement en 5 ans, en atteignant respectivement la 8e et la 7e place des pays d’origine.

Par contre en 2014-2015 et en termes de proportion d’étudiants en mobilité Erasmus dans le pays, la France se place en 7e position avec seulement 1,6% des étudiants de France derrière l’Espagne (3,5%), la République Tchèque (3,4%), la Belgique (3,1%), les Pays-Bas (3,0%), l’Italie (2,9%) et l’Allemagne (2,9% également).

Qui sont les étudiants Erasmus en France et où vont les étudiants de France en mobilité Erasmus ?

L’Allemagne reste le premier pays d’origine des étudiants Erasmus en mobilité en France et le 3e pays d’accueil des étudiants de France en mobilité Erasmus.

L’Espagne, l’Italie et le Royaume Uni sont à la fois des pays d’accueil et d’origine pour la France.  La Suède et la Pologne qui faisaient partie des 5 premiers pays d’accueil et d’origine en 2010-11 sont remplacées par l’Irlande et la Belgique en 2014-15.